ESMO 2018

Éditorial

Le congrès de l’ESMO arrive doucement jusqu’à son terme. Les flots de congressistes arpentant les allées se réduisent nettement et les stands des big pharmas proposent leurs derniers cafés avant le démontage du grand bazar éphémère demain. On retiendra dans l’actualité du jour une étude de prévention de la cardiotoxicité induite par la combinaison trastuzumab +…

Gilles FREYER, Lyon

Éditorial

Veni, Vidi, Vici.

En ce lundi, dernier jour de communications orales pour le digestif, on ne peut être qu’impressionné par le dynamisme et la force du groupe italien sur la thématique de la tri-chimiothérapie (FOLFOXIRI) dans la prise en charge du cancer colique métastatique. L’essai TRIBE 2 a ainsi randomisé…

Eric ASSENAT, Montpellier

Éditorial

25 000 participants à l’ESMO cette année. Bien dommage que l’espace trop étroit entre les panneaux affichant les posters a empêché les 24 900 de consulter son poster, se dit le jeune interne ambitieux ! Combien parmi eux assistaient à la session « special symposium » consacrée aux cancers génito-urinaires. La succession des…

Yohann LORIOT, Villejuif

Interview

CHECKMATE 142
L’immunothérapie gagne du terrain dans les cancers colorectaux avec instabilité des microsatellites

Jean-Marc PHELIP, Saint-Étienne

Interview

TRIBE 2
Vers une nouvelle stratégie de 1ère ou 2ème ligne dans les cancers colorectaux métastatiques

Emmanuelle SAMALIN, Montpellier

Interview

STAMPEDE
Intérêt de la radiothérapie prostatique en oligométastatique

Karim FIZAZI, Villejuif

Interview

JAVELIN renal 101
Une nouvelle approche de la première ligne métastatique

Marine GROSS-GOUPIL, Bordeaux

Interview

PALOMA-3
Une amélioration convaincante de la survie globale

Olivier TREDAN, Lyon

Œil de l’interne

La nouvelle place de l’immunothérapie dans le cancer colorectal avec instabilité des microsatellites : En première ligne ? En phase précoce ?

L’instabilité des microsatellites (MSI) est un biomarqueur prédictif reconnu de réponse aux inhibiteurs de checkpoint (ICK). Ce phénotype est présent dans 5 % des cancers colorectaux (CCR) métastatiques et 15 % des CCR en phase précoce. Les analyses précédentes ont porté sur des patients métastatiques prétraités, et ont démontré des taux de réponse de 31 et 55 % respectivement en monothérapie et combinaison, associés à des survies prolongées. Leinz et al. posent la question de l’efficacité et de la toxicité de la combinaison ipilimumab à dose diminuée plus nivolumab utilisée en première ligne. Chalabi et al. ont étudié la faisabilité et l’activité de la combinaison en situation…

Raphaël COLLE, Villejuif

Œil de l’interne

La combinaison carboplatine-paclitaxel en 1ère ligne dans le cancer du canal anal métastatique, une alternative prometteuse au cisplatine-5-Fluorouracile

Il n’existe pas de protocole standard de chimiothérapie en 1ère ligne métastatique dans le cancer du canal anal (mCA). Cette étude a pour objectif d’évaluer l’efficacité et la tolérance de deux protocoles dans cette situation : l’association cisplatine plus 5-Fluoro uracile (CF) et l’assocation carboplatin plus paclitaxel (CP).

Il s’agit d’une étude de phase 2, internationale, multicentrique, en ouvert, randomisée ayant inclus les patients suivis pour un…

Elodie KLAJER, Besançon

Œil de l’interne

Le cabozantinib confirme son efficacité dans le carcinome hépatocellulaire, y compris dans les sous groupes de mauvais pronostic

Le cabozantinib est un inhibiteur de tyrosine kinase ciblant notamment le récepteur du VEGF, MET et AXL. Dans l’essai CELESTIAL, une étude internationale randomisée multicentrique de phase III contrôlée contre placebo en double aveugle, il a démontré son efficacité contre placebo dans les carcinomes hépato-cellulaires (CHC), en 2ligne métastatique après sorafenib, en termes de survie globale (SG, HR 0,76, p = 0,005) et de survie sans progression (SSP, HR 0,44 p < 0,001)1. Les auteurs ont reporté…

Elodie KLAJER, Besançon

Œil de l’interne

TRITON-2 : étude d’un inhibiteur de PARP dans le cancer de la prostate

Les options thérapeutiques sont limitées concernant les patients traités pour un cancer de la prostate résistant à la castration métastatique (mCPRC). Les essais TRITONs évaluent les inhibiteurs de PARPs chez des patients atteints d’un cancer de la prostate avec gènes déficients pour la réparation de la recombinaison homologue de l’ADN (HRD).

TRITON 2 est une étude de phase 2, internationale, multicentrique, qui évalue…

Flora AHRWEILLER, Rennes

Œil de l’interne

L’Axitinib est-il le prochain standard du carcinome papillaire rénal ?

Il n’y a pas de standard thérapeutique concernant le carcinome papillaire rénal métastatique (CPRm). Néanmoins, une stratégie anti-angiogénique semble être efficace avec une médiane de survie sans progression de 6,6 mois et un taux de réponse de 12 % grâce au sunitinib1. La phase II multicentrique française AXIPAP s’est intéressé à l’efficacité et la tolérance de l’axitinib, inhibiteur sélectif des VEGFR 1-3, dans le CPRm. Son objectif principal était d’évaluer le pourcentage de patients sans…

Pierre KUBICEK, Angers

Œil de l’interne

La dynamique de sous-type moléculaire selon PAM50 dans le cancer du sein HER2+ durant la séquence thérapeutique

La signature moléculaire PAM50 a été validée par des travaux de recherche fondamentale et translationnelle pour déterminer les différents sous-types moléculaires de cancer du sein. Dans l’essai NeoSphere, les auteurs ont analysé les changements après le traitement néoadjuvant de la signature PAM50, entre une signature faite lors du diagnostic sur la biopsie initiale et une faite lors de la chirurgie lorsqu’il existait une maladie résiduelle (MR).

Au total, 417 patientes atteintes d’un cancer du sein HER2 amplifié ont été randomisées dans 4 bras de traitement…

Justine GANTZER, Strasbourg

Œil de l’interne

Cancers du sein HER2+ au stade localisé : un traitement cardioprotecteur en prévention primaire ?

Alors que l’adjonction de trastuzumab à la chimiothérapie a amélioré la survie chez les patientes atteintes de cancer du sein localisé HER2+, une insuffisance cardiaque a été rapportée chez 1 à 3 % des patientes traitées dans les essais et semble plus importante chez les personnes âgées. Les inhibiteurs de l’angiotensine et les bétabloquants peuvent améliorer la dysfonction cardiaque et prévenir la transition vers un stade symptomatique.

L’objectif de cet essai randomisé en double aveugle contre placebo était d’évaluer le taux de…

Louise DE FORCEVILLE, Paris

RÉDACTEURS EN CHEF

Pr Gilles FREYER
CHU de Lyon

Pr Eric ASSENAT
CHU de Montpellier

Dr Yohann LORIOT
Gustave-Roussy

RÉDACTEURS
Membres de l’AERIO

Louise DE FORCEVILLE, Paris
Justine GANTZER, Strasbourg

Raphaël COLLE, Villejuif
Élodie KLAJER, Besançon

Flora AHRWEILLER, Rennes
Pierre KUBICEK, Angers