EAU 2019

EDITORIAL

Cette 3ème journée du congrès a vu toute une session plénière consacrée au cancer du rein avec des experts internationaux qui ont débattu des actualités des traitements médicaux et chirurgicaux. Ce fut un excellent résumé des sujets importants du moment : existe-t-il encore des limites à la néphrectomie partielle robotique ? Quel est le meilleur traitement d’une petite tumeur du rein chez un sujet jeune ? Quel est l’impact de l’essai Carmena sur la prise en charge des patients métastatiques ?…

Interview

Cancer de la vessie – Premiers résultats de l’étude SAUL, une étude prospective multinationale de l’atézolizumab pour le traitement des cancers urothéliaux avancés ou métastatiques en échec de la première ligne de traitement

Axel MERSEBURGER, Lübeck

Interview

Bouleversements dans le traitement
de première ligne du
cancer du rein métastatique


Karim BENSALAH, Rennes

Interview

Cancer de la prostate
Faut-il quand même faire des biopsies en cas d’IRM normale ?


Franck BRUYERE, Tours

Interview

Cancer du rein – Quelle place pour la néphrectomie cytoréductive dans le cancer du rein métastatique dans le contexte des résultats de l’étude CARMENA ?

Arnaud MEJEAN, Paris

Interview

Cancer de la prostate – Imagerie, biopsies, évaluation…les enjeux des thérapies focales vus de l’EAU.19

Sébastien CROUZET, Lyon

Brève

Traitement par HIFU focal des cancers de prostate localisés : résultats oncologiques à moyen terme

Le traitement focal par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) est un traitement mini-invasif en cours d’évaluation dans le cancer de la prostate. L’objectif de cette étude était d’évaluer à moyen terme les résultats oncologiques du traitement focal par HIFU.

Tous les patients traités pour un cancer de prostate localisé par HIFU focal entre novembre 2005 et octobre 2017 dans deux centres ont été suivis prospectivement. Les principaux critères de jugement étaient :  la survie globale, l’absence de re-traitement et l’absence de traitement radical de rattrapage.

1032 patients ont été inclus avec un âge médian de 65 ans et un PSA médian de 7 ng/mL. La durée médiane de suivi était de 36 mois (IQR : 14-64).

La survie globale à 24, 60 et 96 mois était de 99 %, 97 % et 97 %, respectivement. L’absence de tout autre traitement était de 85 %, 59 % et 46 % après 24, 60 et 96 mois, respectivement. Environ 70 % des patients retraités ont reçu un traitement focal par HIFU. L’absence de traitement radical était de 98 %, 91 % et 81 % à 24, 60 et 96 mois.

Au cours de la période d’étude, les auteurs ont observé une augmentation de la proportion de patients bénéficiant d’un traitement focal par …

Brève

Pembrolizumab est-il une alternative à la cystectomie pour les TVNIM résistantes à la BCG-thérapie ? Résultat de l’étude KEYNOTE-057

La cystectomie est recommandée chez les patients qui ont une tumeur de la vessie n’infiltrant pas le muscle (TVNIM) qui ne répondent pas à la BCG-thérapie, mais cette chirurgie est associée à une morbidité importante et à des répercussions sur la qualité de vie.

L’étude KEYNOTE-057 est une étude de phase II qui évalue le pembrolizumab (PBZ) 200 mg administré toutes les 3 semaines…

Brève

L’imagerie par TEP-PSMA chez le patient ayant un cancer de prostate résistant à la castration non métastasique et à haut risque

L’étude SPARTAN (Smith et al. N Engl J Med. 2018) a démontré l’efficacité de l’apalutamide par rapport au placebo chez les patients atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) à haut risque. Cependant, ces patients étaient évalués par l’imagerie conventionnelle. La TEP-PSMA est un nouvel instrument puissant dans l’imagerie du cancer de la prostate avec une sensibilité supérieure à l’imagerie conventionnelle.

Brève

La radiomique : un outil prometteur pour la caractérisation tumorale en onco-urologie

Au cours de la dernière décennie, l’utilisation et le rôle de l’imagerie médicale en oncologie clinique ont considérablement augmenté. Les progrès récents de l’imagerie permettent désormais l’utilisation de méthodes d’analyse d’images qui vont au-delà de simples mesures de la taille de la tumeur.

L’analyse de texture est une technique qui étudie la répartition spatiale et l’intensité des pixels sur une image.

COMITÉ DE RÉDACTION
RÉDACTEURS EN CHEF

Pr Karim BENSALAH
CHU de Rennes
Pr Franck BRUYERE
CHRU de Tours

RÉDACTEURS

Dr Romain BOISSIER
Hôpital de la Conception (AP-HM), Marseille
Pr Sébastien CROUZET
Hôpital Edouard Herriot (HCL), Lyon
Dr Zine Eddine KHENE
CHU de Rennes
Dr Alexandra MASSON-LECOMTE
Hôpital Saint-Louis, Paris
Pr Yann NEUZILLET
Hôpital Foch, Suresnes