ASCO GI 2018

Entretien d’expert

Interview du Docteur Julien EDELINE, Centre Eugène Marquis, Rennes
Propos recueillis par le Professeur Philippe MERLE, GH Lyon Nord

Pour cet ASCO GI 2018, selon vous quelle a été la présentation la plus innovante dans le traitement du carcinome hépatocellulaire ?
Julien EDELINE : Clairement cette année la grande nouveauté dans le carcinome hépatocellulaire (CHC) ce sont les résultats de la phase 3 CELESTIAL qui est un essai à partir de la 2e ligne mais au-delà, qui a comparé le cabozantinib, un inhibiteur de tyrosine kinase multi-cibles anti-angiogène, au placebo. C’est une étude de phase…

Brève

Synthèse de l’état de l’art dans le carcinome hépatocellulaire (CHC)

Le traitement du CHC est multimodal, basé sur les caractéristiques de la tumeur, de l’état de fonctionnalité du foie sous-jacent et de l’état général du patient. Pour les tumeurs localisées précoces, les techniques de contrôle local sont déjà diversifiées : résection chirurgicale, transplantation hépatique, radiofréquence mono ou multi-bipolaire, micro-ondes, électroporation. Lors de cet ASCO GI 2018, des communications ont insisté sur une autre technique potentiellement curative : la radiothérapie focalisée à haute dose. Merle et al. (abstract #433) ont comparé…

Analyse commentée

Nouvelle thérapie systémique efficace dans le traitement du carcinome hépatocellulaire

La phase 3 (essai CELESTIAL) comparant le cabozantinib au placebo en 2e ou 3e ligne systémique après échec du sorafenib a été présentée à cet ASCO GI 2018, et Abou-Alfa et al. rapportent que le critère principal a été atteint lors de la deuxième analyse intermédiaire. En effet, la survie globale (SG) (médiane, IC 95%) est de 10,2 mois (9,1–12) avec le cabozantinib et 8 mois (6,8-9,4) avec le placebo (HR 0,76 ; IC 95% : 0,63-0,92 ; p = 0,0049). En critère secondaire, la survie sans progression (SSP) est…

Analyse commentée

L’immunothérapie : une révolution dans le traitement du CHC ?

Le nivolumab (inhibiteur de PD-1) a été approuvé par la FDA en 2e ligne systémique dans le CHC à partir des résultats d’une étude de phase 1-2. L’EMEA attend les résultats de la phase 3 en 1re ligne avant de donner une AMM. Le pembrolizumab (autre inhibiteur de PD-1) a été testé en phase 3 dans une étude globale, en 2e ligne après sorafenib, randomisée versus placebo. Lors de cet ASCO GI 2018, Zhu et al. ont présenté les résultats de la phase 2 (KEYNOTE-224). Il s’agit d’un essai ouvert mono-bras, dont le critère principal est…

Analyse commentée

La place de la radiothérapie externe progresse dans la prise en charge du CHC

La radiothérapie (RT) externe focalisée à haute dose, conformationnelle ou stéréotaxique, a démontré d’excellents résultats en termes de contrôle local du CHC. Malheureusement, les études contrôlées et randomisées sont malheureusement absentes à l’heure actuelle. Dans cette étude, Yoon et al. ont testé l’association de TACE et de radiothérapie (TACE+RT) randomisée versus sorafenib, qui est le traitement de référence, pour les patients avec une invasion portale tumorale. Il s’agit d’une étude de phase 2 randomisée, bien entendu en…